comment conduire en pente ou en montee

Comment conduire en pente et en montée ?

Dans la circulation, il y a toujours des situations complexes, et tous les conducteurs ne sont pas capables de réagir de manière appropriée. C’est pourquoi nous allons vous donner quelques conseils pour conduire dans une descente ou une montée, car cela peut être l’un des moments les plus difficiles au volant.

Comment conduire sur une longue pente ?

Lors de la descente d’une pente, il est important de garder à l’esprit que le moteur et la carrosserie avec les passagers à bord et les bagages ont un poids important, qui sera au moins proche ou supérieur à 1 000 kilogrammes.

Vous avez peut-être entendu dire que descendre une pente au point mort permet d’économiser du carburant, ou même que vous pouvez le désactiver. Vous pouvez économiser un peu, mais cela n’en vaut pas vraiment la peine en raison de la sécurité réduite. Prenez donc note de ces conseils pour conduire en descente :

Ne pas se mettre au point mort

Ne vous mettez pas au point mort : lorsque vous descendez une pente au point mort, vous laissez la voiture “libre”, ce qui augmente considérablement le travail des freins. Il est préférable de ne pas prendre cette habitude, même si la pente est douce. Il est préférable de descendre avec le moteur en marche, notamment pour des raisons de sécurité.

Ne pas couper le moteur

Ne descendez pas une pente avec la voiture éteinte et le moteur coupé : si vous voulez descendre une pente de cette manière, vous devez savoir que de nombreuses voitures non seulement se bloquent avec la direction, mais aussi que les freins commencent à devenir durs et cessent de freiner.

La voiture doit toujours être abaissée à l’aide du moteur et de la vitesse réglée. Sur les nouvelles routes, il est préférable de ne pas surmener. En particulier, nous parlons de la prudence nécessaire à cet égard. Le moteur peut nous aider à ralentir le véhicule ou à descendre plus lentement.

Comment conduire sur une longue montée ?

En montée, dans les modèles à boîte de vitesses manuelle, nous devons penser que nous utilisons un rapport bas, et ce rapport doit avoir plus de puissance, afin que la voiture monte plus facilement. Plus l’inclinaison est forte, plus la vitesse doit être faible. Lorsque le moteur est arrêté, utilisez le frein à main pour le maintenir en position, puis démarrez le moteur et dès que vous accélérez, retirez-le.

Utilisez l’élan de la descente pour monter. Si vous vous trouvez sur une route comportant de fréquentes montées et descentes, vous pouvez utiliser l’élan acquis dans les descentes pour remonter les pentes, ce qui simplifie le travail du moteur et économise du carburant.

Comment se garer en montée ?

Lorsque vous vous garez en montée, actionnez le frein à main, engagez la première vitesse et gardez les roues pliées vers la route, de sorte que si vous descendez la pente, votre premier obstacle sera le bord de la route.

Comment faire un démarrage en côte ?

Lors d’un démarrage en côte, c’est une situation de stress où le frein à main prend toute son importance. Il doit être retiré lorsque vous accélérez et relâchez l’embrayage. Dès que vous sentez que la voiture commence à bouger, vous pouvez commencer à desserrer le frein à main.

Soyez prudent lorsque vous démarrez en montée

Cette situation peut être la plus stressante de toutes. La clé ici est l’utilisation du frein à main. Et, comme nous l’avons souligné dans le premier point, il doit être libéré lorsque vous accélérez et relâchez l’embrayage. Ne commencez pas à desserrer le frein à main tant que vous ne sentez pas que la voiture peut bouger.

Gardez ces recommandations à l’esprit et vous trouverez qu’il est beaucoup plus facile de conduire sur les pentes, tant en descente qu’en montée.

Les nouvelles voitures ont tendance à être plus faciles à conduire, car la technologie est de plus en plus conviviale.

2021-12-13